Espagne-Uber fait son retour dans les rues de Madrid

mercredi 30 mars 2016 08h00
 

MADRID, 30 mars (Reuters) - Uber est de retour dans les rues de Madrid à partir de ce mercredi, après avoir dû s'en retirer à la fin 2014 en raison de l'interdiction de son service UberPop par la justice suite à la mobilisation des chauffeurs de taxi.

Comme en France et dans les autres pays où le service de covoiturage entre particuliers de la société californienne a été interdit, cette dernière ne propose plus en Espagne que son service UberX, qui fait appel à des chauffeurs professionnels sous licence.

Uber dit en outre limiter pour le moment ses ambitions espagnoles à la seule ville de Madrid et n'entend pas développer dans l'immédiat ses autres offres, comme UberPool, le taxi partagé, ou UberBlack, son service de limousine de luxe.

Le directeur d'Uber pour l'Europe du Sud a néanmoins déclaré à Reuters que sa société entendait conquérir une grosse part de marché grâce à ses prix très compétitifs -- 30% de moins qu'un taxi normal -- et convaincre ainsi les autorités espagnoles de modifier la législation en sa faveur.

"Je crois que l'Espagne est prête" à une libéralisation de ce marché, a expliqué Carles Lloret. "(Mais) nous il y a des services que nous ne pouvons pas encore lancer parce que la réglementation n'est pas assez souple."

"Nous voulons agir en toute transparence vis-à-vis du gouvernement et maintenir un dialogue ouvert pour voir comment établir un cadre réglementaire pertinent à la fois au niveau de l'Europe et du numérique", a-t-il ajouté.

Carles Lloret n'a pas voulu dire combien de véhicules Uber circuleraient à partir de mercredi à Madrid mais il a assuré que l'entreprise pourrait créer jusqu'à 30.000 emplois en Espagne si la législation est modifiée.

(Maria Vega Paul; Tangi Salaün pour le service français, édité par Véronique Tison)