France-Des jeux holographiques conçus à Bordeaux pour Microsoft

mardi 29 mars 2016 18h04
 

BORDEAUX, 29 mars (Reuters) - La start-up bordelaise Asobo Studio a réalisé deux jeux pour le casque de réalité augmentée HoloLens que Microsoft lance mercredi, une vitrine pour accéder au monde de l'industrie.

Microsoft a ouvert depuis le début du mois les précommandes de son casque aux Etats-Unis et au Canada pour les développeurs et les entreprises au prix de 3.000 dollars (environ 2.700 euros) l'unité.

Les deux jeux réalisés par Asobo Studio, "Fragments" et "Young Conker", peuvent être directement téléchargés sur le Windows Store par les professionnels.

La technologie utilisée est celle de la "réalité augmentée hybride" qui ne coupe pas l'utilisateur du monde réel et permet d'intégrer l'environnement dans le scénario et dans laquelle Asobo Studio possède une avance technologique qui a séduit Microsoft.

"Nous entrons dans une nouvelle ère du jeu vidéo. Désormais, le joueur sera au centre de l'action et des interactions. Les personnages du jeu peuvent s'asseoir à côté de vous dans le canapé de votre salon", a dit à Reuters le PDG d'Asobo, Sebastian Wloch.

"Habituellement la réalité virtuelle a pour but de nous amener ailleurs, elle remplace la réalité et coupe du monde son utilisateur. Nous nous ramenons le contenu digital, le virtuel, dans le monde réel", ajoute le dirigeant.

Asobo, qui est aujourd'hui le premier studio indépendant en France dans les jeux vidéo, travaille depuis sept ans avec Microsoft. La collaboration a débuté avec le jeu à succès "Kinect Héros" sorti en mars 2012 et qui a mobilisé de 50 des 100 salariés du studio pendant plusieurs mois.

"Nous sommes impatients de voir comment le travail d'Asobo inspirera les autres développeurs dans leur création d'expériences en réalité hybride pour le Microsoft Hololens", indique Kudo Tsumoda, vice-président groupe de Microsoft, dans un communiqué commun avec Asobo Studio.

Cette avance technologique, la start-up créée en 2002 et qui a réalisé un chiffre d'affaires de l'ordre de 7 millions d'euros en 2015, compte bien la conserver et l'exploiter dans les applications holographiques BtoB.   Suite...