La Grèce pense pouvoir louer le site d'Hellenikon d'ici l'automne

lundi 28 mars 2016 20h21
 

ATHENES, 28 mars (Reuters) - Le Grèce est en mesure de conclure d'ici l'automne un accord portant sur la location d'un complexe balnéaire de luxe situé sur le site de l'ancien aéroport d'Hellenikon, a déclaré lundi le ministre des Finances du pays Euclide Tsakalatos.

En 2014, la Grèce avait signé un accord de 915 millions d'euros portant sur la location du bien immobilier à un consortium emmené par Lamda Development et comprenant des sociétés basées en Chine et à Abou Dhabi.

Mais plusieurs étapes sont encore nécessaires avant la finalisation de la transaction, dont l'approbation d'un plan d'aménagement du site et l'octroi de licences de casino.

L'agence grecque des privatisations (HRADF) est en discussions avec les investisseurs en vue de revoir certains termes de l'offre et a dit vouloir conclure ces négociations d'ici la fin du mois d'avril.

"Je pense (...) que cela sera conclu d'ici l'automne", a déclaré Euclide Tsakalatos devant le Parlement sans fournir d'autres détails.

Le consortium emmené par Lamda veut transformer le site d'Hellenikon, qui fut l'aéroport international d'Athènes pendant 60 ans jusqu'en 2001, en un centre touristique, commercial et d'affaires.

Les privatisations ont constitué l'une des conditions exigées par les créanciers d'Athènes en échange des trois plans d'aide octroyés depuis 2010 au pays.

Mais elles se heurtent à l'hostilité des responsables politiques, à celle des syndicats et aux formalités administratives et ont, à ce stade, rapporté bien moins que prévu. (Angeliki Koutantou, Benoit Van Overstraeten pour le service français)