L'Etat s'oppose aux 5,23 millions d'euros du patron de PSA-presse

lundi 28 mars 2016 17h00
 

PARIS, 28 mars (Reuters) - Les deux représentants de l'Etat au conseil d'administration de PSA Peugeot Citroën se sont opposés à la hausse de la rémunération du président du directoire du groupe, Carlos Tavares, pour 2015, rapporte lundi lesechos.fr.

Le constructeur automobile a renoué en 2015 avec un bénéfice net après quatre années dans le rouge et a atteint en avance tous les objectifs de son plan de redressement économique, désormais achevé.

Carlos Tavares a touché 5.245.284 euros pour l'exercice 2015 contre 2.750.936 euros en 2014, selon le document de référence du groupe.

L'exécutif recommande, dans les entreprises où il dispose d'une participation minoritaire, "une baisse de 30% de la rémunération du dirigeant", précise le quotidien économique.

L'Etat français détient 14% de PSA, à parité avec la famille Peugeot et le chinois Dongfeng Motor.

Un porte-parole de PSA s'est refusé à tout commentaire. A Bercy, personne n'était disponible dans l'immédiat.

PSA, qui avait traversé de graves difficultés financières en 2012, présentera le 5 avril un nouveau plan stratégique pour prendre la relève de "Back in the race". (Cyril Altmeyer, édité par Yann Le Guernigou)