La justice pense débloquer l'iPhone de San Bernardino sans Apple

jeudi 24 mars 2016 16h42
 

WASHINGTON, 24 mars (Reuters) - Des responsables du gouvernement américain ont annoncé jeudi qu'ils espéraient être capables de débloquer l'iPhone appartenant à un des auteurs du massacre de San Bernardino sans l'aide d'Apple, avec la technique d'une tierce partie.

L'Attorney General (ministre de la Justice) Loretta Lynch a dit lors d'une conférence de presse que le département de la Justice tentait "d'utiliser tous les instruments d'enquête" pour obtenir des informations concernant les tueurs, y compris en se concentrant sur l'iPhone et certains appareils électroniques.

"Notre objectif a toujours été d'extraire les données susceptibles de figurer dans l'appareil et voir quelles informations ou quelles preuves elles pourraient apporter concernant cette attaque", a-t-elle dit. "A ce stade, il est vraiment trop tôt pour dire comment cela va se passer."

L'attaque de San Bernardino a fait 14 morts et 22 blessés le 2 décembre dernier. Les deux tueurs ont été abattus lors d'une fusillade avec la police.

Le département de la Justice a déposé le 19 février un recours en vue d'obliger Apple à se plier à une décision de justice lui ordonnant d'aider le FBI à décrypter l'iPhone d'un des auteurs du massacre de San Bernardino. (Julia Edwards et Dustin Volz; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)