Yum discute de la vente de 20% de sa filiale chinoise-presse

mercredi 23 mars 2016 17h49
 

23 mars (Reuters) - Yum Brands, le groupe américain propriétaire des chaînes de restauration rapide KFC et Pizza Hut, discute avec plusieurs fonds de capital-investissement, dont KKR & Co, de la vente possible d'une participation de 19,9% dans sa filiale chinoise, rapporte mercredi le Wall Street Journal.

Cette participation valorise la filiale chinoise à environ 10 milliards de dollars (9,0 milliards d'euros), précise le quotidien en citant des sources au fait du dossier. (on.wsj.com/1Rl7rtL)

KKR mais aussi Baring Private Equity Asia et plusieurs fonds chinois pourraient soumettre des offres, indique encore le WSJ en notant que l'opération permettrait à Yum de payer moins d'impôts.

L'action Yum Brands, en hausse de près de 10% depuis le début de l'année, s'apprécie de 1,85% à 80,44 dollars vers 16h45 GMT à Wall Street.

Le groupe, qui détient aussi Taco Bell, n'a pas donné suite à une demande de commentaire.

En octobre, il avait annoncé son intention de scinder Yum China avant la fin 2016 en l'introduisant sur le New York Stock Exchange et peut-être à Hong Kong.

Les 6.900 restaurants de Yum en Chine génèrent environ la moitié du chiffre d'affaires total du groupe mais leurs ventes ont été durement affectées en 2014 et 2015 par un scandale sanitaire impliquant un fournisseur de viande et par des erreurs de marketing.

Après cinq trimestres difficiles, Yum China a redressé la barre au quatrième trimestre avec une progression de 2% de ses ventes à périmètre comparable.

La filiale a réalisé l'an dernier un excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'un milliard de dollars. (Ramkumar Iyer à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)