Décès d'Andy Grove, pilier d'Intel et de la Silicon Valley

mardi 22 mars 2016 08h25
 

SAN FRANCISCO, 22 mars (Reuters) - Andy Grove, l'un des principaux dirigeants de l'histoire d'Intel, est décédé mardi à l'âge de 79 ans, a annoncé mardi le géant américain des processeurs.

L'entreprise n'a pas précisé les circonstances de sa mort mais Andy Grove souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Né Andras Grof en 1936 à Budapest, émigré en Autriche en 1956 après l'occupation soviétique de la Hongrie, puis aux Etats-Unis, Andy Grove était diplômé de chimie de l'université californienne de Berkeley.

Premier salarié recruté par Intel en 1968, il était devenu au fil des ans, avec les cofondateurs Robert Noyce et Gordon Moore, l'un des membres du "triumvirat" artisan du succès mondial du groupe, dont les processeurs équipent encore près de 80% des ordinateurs individuels utilisés dans le monde.

Président d'Intel en 1979, directeur général en 1987, puis PDG en 1997, il avait été désigné cette année-là "homme de l'année" par le magazine Time.

Il avait abandonné la direction générale de la société en 1998, conservant la présidence du conseil d'administration jusqu'en 2004.

Célèbre pour son slogan "seuls les paranoïaques survivent", Andy Grove était aussi un grand défenseur du maintien des activités de fabrication aux Etats-Unis, arguant du fait que délocaliser la fabrication de produits électroniques privait les entreprises de l'expérience indispensable à l'innovation technologique.

Intel produit encore aujourd'hui la majeure partie de ses processeurs sur le sol américain.

(Noel Randewich; Marc Angrand pour le service français)