La BCE à l'épreuve des déboires des banques italiennes

mardi 22 mars 2016 13h05
 

* Les retards dans les fusions imputés à la BCE

* La banque centrale surveille la liquidité, les fonds propres

* Rome veut une restructuration du secteur cette année

* Chute de plus de 25% des valorisations depuis le début 2016

par Silvia Aloisi et Valentina Za

MILAN, 21 mars (Reuters) - La Banque centrale européenne veut contraindre les banques italiennes à nettoyer leur bilan et elle menace d'exercer un contrôle direct des établissements en difficulté pour mener à bien l'assainissement du système bancaire du pays et relancer la distribution de crédit à l'économie.

Un an et demi après la publication des tests de résistance conduits sous l'égide de la BCE avant qu'elle n'assure la supervision directe des grandes banques européennes, les banques italiennes, qui avaient affiché les plus mauvais résultats, n'ont guère avancé dans la mise en oeuvre des changements qui leur ont été demandés.

Leurs atermoiements représentent l'un des plus grands défis auxquels la BCE est confrontée depuis qu'elle assure la supervision des banques de la zone euro et ils menacent la fragile reprise de l'économie italienne.

La BCE a adressé des courriers aux banques les plus en difficulté, leur demandant d'augmenter leur capital, de s'adosser ou de céder leurs portefeuilles de créances douteuses.   Suite...