Valls défend ses réformes à Bruxelles après le recul sur le travail

mardi 22 mars 2016 19h19
 

* Une visite d'explication après le recul sur le Code du travail

* La CE préoccupée par les déséquilibres excessifs de la France

* Les déficits baissent mais à un rythme jugé trop lent

PARIS, 22 mars (Reuters) - Manuel Valls défendra mercredi à Bruxelles les choix économiques de la France face à une Commission européenne qui reste préoccupée par ses déséquilibres "excessifs" et l'insuffisance des réformes susceptibles de doper sa croissance.

Cette visite prévue de longue date a été maintenue malgré les attentats survenus mardi matin à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, qui ont fait une trentaine de morts.

Elle intervient à la veille de la présentation en conseil des ministres français de la réforme du Code du travail, un texte pour lequel le gouvernement s'est vu contraint de revenir sur des dispositions-clés face à l'opposition des syndicats, des mouvements de jeunesse et d'une partie de sa majorité.

Comme l'an dernier à la même époque, le chef du gouvernement rencontrera le collège des commissaires européens lors d'un déjeuner de travail, avant une conférence de presse avec le président de la Commission, Jean-Claude Juncker.

Soucieux d'"échanger, d'expliquer et dire où en est la France dans ses choix", le Premier ministre "expliquera en quoi nous avons fait ce que nous avions dit l'an dernier. Cela vaut pour les réformes, comme sur les engagements budgétaires qui sont les nôtres", a indiqué un de ses conseillers.

L'exécutif européen vient d'épingler pour la deuxième année consécutive la France pour les déséquilibres jugés "excessifs" de son économie au même titre que l'Italie, le Portugal et deux autres pays.   Suite...