Bullard (Fed) estime qu'il serait "prudent" de relever les taux

vendredi 18 mars 2016 20h50
 

WASHINGTON, 18 mars (Reuters) - Les objectifs de la Réserve fédérale américaine ont été globalement atteints et il serait "prudent" de relever légèrement les taux d'intérêt, a déclaré vendredi le président de la Fed de St. Louis, James Bullard.

"Une politique prudente suggère de ramener doucement les taux et le bilan (de la banque centrale) vers des niveaux plus normaux", a-t-il dit dans un discours préparé en vue d'une conférence sur les politiques monétaires à Francfort.

James Bullard fait partie de la majorité des responsables de la Fed qui ont voté en faveur d'un maintien des taux à leurs niveaux actuels au cours de la réunion de deux jours de la banque centrale cette semaine et a récemment exprimé ses inquiétudes concernant une baisse des anticipations d'inflation.

Mais ces anticipations sont remontées dernièrement et le président de la Fed de St. Louis dit dans son discours de vendredi qu'il a le sentiment que "l'inflation nette du choc des prix pétroliers est raisonnablement proche de l'objectif." Il ne donne aucune indication dans son discours sur la date à laquelle la prochaine hausse de taux devrait avoir lieu.

L'essentiel du discours de James Bullard tourne autour du débat plus théorique concernant la question de savoir si la période prolongée de taux bas aux Etats-Unis et en Europe n'a pas, plutôt que de relancer la demande et pousser l'inflation à la hausse, créé une situation dans laquelle l'inflation restera faible jusqu'à ce les taux d'intérêt soient relevés.

La Fed a maintenu mercredi ses taux inchangés, comme attendu, mais a laissé entendre que la croissance économique modérée et le dynamisme du marché du travail aux Etats-Unis pourraient lui permettre de reprendre le resserrement de sa politique monétaire dans le courant de l'année. (Howard Schneider, Juliette Rouillon pour le service français)