Kiev veut saisir les avoirs de Viktor Ianoukovitch à l'étranger

jeudi 17 mars 2016 17h49
 

KIEV, 17 mars (Reuters) - Le Parlement ukrainien a approuvé jeudi en première lecture une loi qui permet au gouvernement de saisir les avoirs à l'étranger de l'ancien président Viktor Ianoukovitch sans passer par une décision judiciaire.

Viktor Ianoukovitch, chassé du pouvoir par les émeutes du Maïdan en février 2014, s'est réfugié en Russie.

Le parti du Premier ministre Arseni Iatseniouk, le Front populaire, précise que la nouvelle législation permettra au gouvernement de saisir 50 milliards de hryvnia (1,68 milliard d'euros) d'obligations d'Etat et de consacrer cet argent à la défense nationale et au social.

Cette loi "est essentielle pour notre pays, pour notre armée et pour les retraités", a déclaré le député Serhiy Pachinski au Parlement.

Selon le Front populaire, les obligations ont été achetées avec l'argent que l'ancien président et ses proches ont volé à l'Etat.

Viktor Ianoukovitch les a réparties entre 42 sociétés à l'étranger, à Chypre, aux Seychelles, en Grande-Bretagne, au Panama et au Belize, a affirmé Iatseniouk.

La nouvelle loi a été critiquée par plusieurs partis politiques qui estiment qu'elle est contraire au droit international et pourrait entraîner des poursuites de la part de Ianoukovitch, avec le risque de devoir un jour rembourser l'ancien président.

Pour entrer en vigueur, le texte doit maintenant être approuvé en deuxième lecture par la Rada, le parlement, puis être promulgué par le président Petro Porochenko. (Natalia Zinets avec Jack Stubbs à Moscou; Guy Kerivel pour le service français)