BOURSE-Vallourec chute, un nouvel appel au marché nécessaire-Bernstein

mercredi 16 mars 2016 12h52
 

PARIS, 16 mars (Reuters) - L'action Vallourec chute lourdement dans des volumes étoffés mercredi midi à la Bourse de Paris, Bernstein ayant abaissé sa recommandation sur le groupe pétrolier de "performance en ligne" à "sous-performance" en jugeant nécessaire une nouvelle augmentation de capital.

A 12h42, le titre recule de 13,07% à 6,24 euros dans des volumes représentant 1,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le SBF 120 recule de 0,14% dans des volumes équivalents à 31% de leur moyenne journalière habituelle.

Vallourec a présenté début février une augmentation de capital d'un milliard d'euros, souscrite pour moitié au moins par l'Etat français et le japonais NSSMC, ainsi qu'une vaste restructuration de ses activités qui le conduira à supprimer 1.000 postes de plus que prévu en Europe.

Bernstein a étudié ce plan de restructuration, les moteurs historiques de l'activité et de nouvelles prévisions pour l'OCTG (tubes et connexions pour l'équipement des puits de pétrole et de gaz, NDLR).

Le broker estime que l'activité se normalise à un niveau d'Ebitda équivalent à "seulement" les deux tiers de son précédent niveau de profitabilité, calcule un free cash flow négatif tous les ans jusqu'en 2020 ainsi qu'une augmentation de la dette nette. Il anticipe aussi le non-respect des covenants au premier trimestre 2018.

"En fin de compte, nous pensons qu'une seconde augmentation de capital est donc nécessaire. Et donc nous abaissons notre conseil à sous-performance et nous appelons le management à aller encore plus loin et à lancer un troisième plan de redressement pour assurer l'avenir de l'entreprise", poursuit le courtier, qui a abaissé son objectif de cours de 11 à 2 euros.

Contacté par Reuters, Vallourec a dit ne pas commenter les notes d'analystes.

"En revanche, nous sommes confiants quant à la solidité de notre plan de transformation dont l'exécution avance selon le calendrier prévu", a déclaré à Reuters une porte-parole de la société.

Vallourec a annoncé le mois dernier des pertes au titre de 2015 et estimé alors que ses marchés devraient rester largement dégradés sur une majeure partie de 2016. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)