Stiglitz conseille au Japon de reporter la hausse de TVA

mercredi 16 mars 2016 09h47
 

TOYYO, 16 mars (Reuters) - L'économiste et prix Nobel américain Joseph Stiglitz a dit mercredi avoir conseillé au Premier ministre japonais Shinzo Abe de reporter la hausse de la TVA prévue l'an prochain et de mettre l'accent au contraire sur les dépenses budgétaires pour relancer la croissance.

"Une augmentation maintenant de la taxe sur la consommation serait un pas dans la mauvaise direction", a déclaré Joseph Stiglitz au sortir d'une réunion entre le Shinzo Abe et des économistes étrangers, avant d'appeler de ses voeux une "politique budgétaire stimulante."

Shinzo Abe a reçu des économistes étrangers avant le sommet du G7 que le Japon accueillera en mai.

Pour les plus keynésiens d'entre eux comme Joseph Stiglitz, cet événement pourrait être l'occasion pour le Japon d'annoncer le report de la hausse de la TVA et un assouplissement de sa politique budgétaire afin que ses efforts de relance ne soient pas le seul fait de la politique monétaire.

La TVA doit passer de 8 à 10% en avril 2017, mais déjà plusieurs conseillers du Premier ministre se sont prononcés en faveur d'un report.

Le taux de TVA avait déjà été porté de 5 à 8% en avril 2014 pour réduire l'énorme dette publique du Japon mais cette mesure a impacté la consommation des ménages au point de provoquer une récession, dont l'économie peine à se remettre.

Pour Joseph Stiglitz, le gouvernement doit adapter ses politiques à l'évolution de l'économie et privilégier par exemple une taxe sur les émissions de carbone pour favoriser l'innovation et améliorer la demande intérieure.

Le sommet du G20 du mois dernier s'est prononcé pour un accroissement de la relance budgétaire et une moindre dépendance envers la politique monétaire, qui semble avoir atteint ses limites après des années d'assouplissement quantitatif et de taux d'intérêt réels négatifs. (Stanley White et Minami Funakoshi, Véronique Tison pour le service français)