GB-Un budget austère mais prudent avant le référendum sur l'UE

mercredi 16 mars 2016 01h15
 

par William Schomberg

LONDRES, 16 mars (Reuters) - Le ministre britannique des Finances, George Osborne, présentera mercredi un projet de budget de nouveau marqué par l'austérité tout en veillant à ne pas irriter les électeurs à trois mois du référendum sur l'appartenance du pays à l'Union européenne.

Un temps considéré comme favori pour succéder à David Cameron au poste de Premier ministre, le chancelier de l'Echiquier a rétrogradé aux yeux des observateurs, conséquence du ralentissement de l'économie et de certaines erreurs commises ces derniers mois.

Surtout, sa promesse d'en finir avec le déficit budgétaire et de rendre les finances publiques excédentaires d'ici la fin de la décennie semble désormais hors de portée.

Dimanche, George Osborne a déclaré que le projet de budget présenté au Parlement à partir de 12h30 GMT mercredi inclurait de nouvelles coupes dans les dépenses, tout en relativisant leur portée puisqu'il a expliqué qu'elles représenteraient l'équivalent de "50 pence pour 100 livres dépensées par l'Etat d'ici la fin de la décennie".

La croissance de l'économie britannique a été de 2,2% en 2015 alors que les dernières prévisions budgétaires élaborées par le gouvernement étaient fondées sur une hypothèse de croissance de 2,4%.

Face à un électorat toujours très divisé sur la question de l'appartenance à l'UE, il ne faut pas s'attendre à ce que le projet de budget inclue des mesures spectaculaires susceptibles de peser dans le débat du référendum prévu le 23 juin. La véritable réduction des dépenses pourrait donc attendre le budget suivant.

PEUT-ÊTRE DES BAISSES D'IMPÔT POUR LES HAUTS REVENUS   Suite...