La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 14 mars 2016 18h10
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 14 mars (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la
Bourse de Paris, qui a fini en légère hausse, l'optimisme né des
dernières mesures de la BCE ayant été limité par l'attentisme
des investisseurs avant les annonces de la Fed mercredi à
l'issue de son comité de politique monétaire.
    L'indice CAC 40 s'est octroyé 0,31% à 4.506,59
points.
    
    * ACCORHOTELS a grimpé de 3,08% à 39,17 euros,
plus forte hausse du CAC 40, après que Starwood a dit
avoir reçu une offre de rachat non sollicitée, relançant ainsi
l'intérêt des investisseurs sur la consolidation du secteur
hôtelier. et 
    
    * De nombreuses VALEURS liées à la CONSOMMATION ont gagné du
terrain, soutenues par les mesures de la BCE pour tenter de
relancer le crédit et l'inflation.
    CARREFOUR a gagné 2,77% à 24,51 euros, PERNOD
RICARD 1,29% à 102,45 euros et L'OREAL 1,06%
à 157,90 euros.
    
    * Le secteur IMMOBILIER a également bénéficié des nouvelles
capacités d'emprunt offertes par la BCE et de leur statut de
valeur de rendement renforcé par la baisse des taux de la Banque
centrale européenne.
    ICADE a avancé de 3,27% à 68,50 euros, FONCIERE
DES REGIONS de 2,96% à 82,43 euros et KLEPIERRE
 de 1,42% à 40,41 euros. 
    
    * Les VALEURS CYCLIQUES ont profité du rebond plus fort que
prévu en janvier de la production industrielle dans la zone
euro. 
    ARCELORMITTAL a grimpé de 2,52% à 4,839 euros,
RENAULT de 2,17% à 84,22 euros, LAFARGEHOLCIM 
de 2,07% à 39,63 euros et CAPGEMINI de 1,32% à 79,24
euros.
    PSA (+2,01% à 15,245 euros) a aussi profité d'une
note sectorielle de Kepler Cheuvreux dans laquelle le courtier
estime que les gains du groupe en Europe compenseront une baisse
de l'activité en Chine. FFP (+5,46% à
64,50 euros), holding familiale de la famille Peugeot, a vu la
valeur de PSA dans ses comptes progresser de 43% en un an grâce
au redressement du constructeur, a déclaré aux Echos Robert
Peugeot.
    
    * En revanche, SAFRAN a reculé de 6,26% à 55,52
euros, plus forte des baisses de l'indice SBF 120, le
marché sanctionnant la prudence du groupe, qui a indiqué viser
pour la période 2016-2020 le maintien d'une marge opérationnelle
courante ajustée en ligne avec celle de 2015. 
    
    * Les BANQUES françaises ont fini en repli alors que
Deutsche Bank a réduit ses prévisions de résultats pour ces
valeurs en raison d'une baisse des revenus issus des marchés de
capitaux, des provisions plus élevées sur le secteur de
l'énergie et des perspectives "ternes" pour la banque de détail
en France.
    BNP PARIBAS a perdu 1,95% à 47,75 euros. Standard
& Poor's a également abaissé la note de BNP Paribas de "A+" à
"A" en jugeant que la politique financière du groupe bancaire
était "plus tendue" que celle de ses pairs. 
    CREDIT AGRICOLE a lâché 0,66% à 10,60 euros,
SOCIETE GENERALE 0,57% à 36,58 euros et, hors CAC 40,
NATIXIS 1,16% à 5,024 euros.
    
    * VALEO a abandonné 0,41% à 133,85 euros. HSBC a
abaissé sa recommandation d'"acheter" à "conserver" sur le
titre, et Kepler Cheuvreux a ramené son objectif de cours sur le
titre de 140 à 135 euros.
    
    * ADOCIA (+7,81% à 61,73 euros) a signé la plus
forte progression du SBF 120 et  DBV TECHNOLOGIES
 a pris 3,61% à 57,07 euros, les deux biotechs profitant
du regain d'appétit pour le risque.
    
    * EURONEXT s'est adjugé 3,7% à 37,57 euros, les
investisseurs estimant que les mesures annoncées par la BCE
devraient soutenir les volumes financiers en Europe.
    
    * SFR a avancé de 2,85% à 37,40 euros à la veille
de la publication de ses résultats annuels alors que les
investisseurs attendent des annonces autour de la consolidation
du secteur des télécoms, ORANGE et BOUYGUES 
étant, selon Les Echos, sur la voie d'un accord avec SFR et Free
en vue de la cession d'une partie de leurs actifs. 

    * INTERPARFUMS (+3,86% à 23,16 euros) a vu sa
marge opérationnelle atteindre 14% en 2015, dépassant ses
propres anticipations et celles des analystes grâce à la
progression du dollar face à l'euro, et dit s'attendre à une
rentabilité aux alentours de 12% à 13% en 2016. 
    
    * L'action GRAND MARNIER est suspendue. Grand
Marnier est en train de finaliser un accord avec Campari
, qui se chargera désormais de sa distribution au
niveau mondial, a déclaré lundi à Reuters un représentant du
groupe français de spiritueux.    

 (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)