SocGen obtient une baisse de son amende dans l'affaire Euribor

vendredi 11 mars 2016 18h46
 

PARIS, 11 mars (Reuters) - Société générale a indiqué vendredi avoir obtenu une baisse du montant de son amende infligée par la Commission européenne pour entente illicite sur le marché des produits dérivés financiers, confirmant une information du site internet des Echos.

La banque française avait fait appel en février 2014 de cette amende de 445,9 millions d'euros, au motif selon elle d'une erreur de calcul des régulateurs.

"Après vérification, les services de la Commission européenne ont accepté le nouveau calcul de la valeur des ventes et rendront sur cette base une décision correctrice réduisant le montant de l'amende imposée à Société générale", a précisé la banque dans une déclaration transmise à Reuters.

"Société générale accepte l'amende calculée sur la base des chiffres corrigés, ce qui rend caduc le recours devant la Cour de Justice."

En décembre 2013, l'UE avait sanctionné six banques, dont Société générale, accusées d'avoir manipulé les taux interbancaires Libor, Euribor et Tibor qui servent de référence pour la fixation des prix ou des rémunérations de centaines de milliers de milliards d'euros d'actifs et de produits financiers dans le monde entier, parmi lesquels des prêts immobiliers ou des produits dérivés. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)