La BCE pourrait rémunérer les banques qui lui empruntent

jeudi 10 mars 2016 15h55
 

FRANCFORT, 10 mars (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) pourrait payer les banques qui lui empruntent des liquidités à condition qu'elles prêtent celles-ci aux entreprises et aux ménages, a déclaré jeudi son président Mario Draghi, en présentant les nouvelles mesures adoptées par le Conseil des gouverneurs dans le but de relancer le crédit et l'inflation.

Les nouvelles "opérations de refinancement à plus long terme ciblées" (TLTRO II selon la dénomination de la banque centrale), des prêts à quatre ans, seront proposées au taux de refinancement, le principal instrument de politique monétaire de la BCE, ramené à zéro jeudi, mais avec une décote pour les établissements de crédit les plus actifs.

"Les banques emprunteront au taux de refinancement principal au moment de l'opération - soit zéro actuellement - et pourront même bénéficier d'une réduction de ce taux qui sera d'autant plus importante que le montant des crédits consentis augmentera. La réduction maximale ramènera le taux de la TLTRO au niveau du taux la facilité de dépôt au moment de l'opération."

La BCE a réduit le taux de sa facilité de dépôt de -0,3% à -0,4% jeudi, ce qui implique qu'elle rémunère de fait les banques qui lui empruntent, dans le but de les inciter à prêter et de favoriser l'inflation.

"Le montant que les banques peuvent emprunter auprès de la BCE est lié à leur encours de crédits au bilan. Une banque très active dans l'octroi de prêts à l'économie réelle peut emprunter plus qu'une banque qui se concentre sur d'autres activités", a ajouté Mario Draghi.

(Catherine Evans; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)