BOURSE--Rubis grimpe après des résultats portés par le prix du pétrole

jeudi 10 mars 2016 11h06
 

PARIS, 10 mars (Reuters) - L'action Rubis se négocie jeudi matin à son plus haut niveau depuis décembre 2015 et figure en tête des hausses du SBF 120, alors que le groupe a fait état de résultats solides, soutenus par la baisse des prix du pétrole.

A 11h02, le titre gagne 4,75% à 72,95 euros dans des volumes étoffés, à 87% de leur moyenne quotidienne sur les trois derniers mois sur Euronext. Le SBF 120 recule de 0,23% dans des volumes équivalents à 17% de leur moyenne journalière habituelle et l'indice Stoxx européen des services aux collectivités gagne 0,52%.

"L'action réagit bien ce matin (jeudi, NDLR) car des investisseurs s'attendaient à ce que la société rate nettement le consensus sur le résultat opérationnel", commente un trader en poste à Londres citant des attentes autour de 250 millions d'euros pour le résultat opérationnel courant.

Rubis a fait état mercredi soir d'une hausse de 15% de son résultat opérationnel courant à périmètre constant en 2015, à 240 millions d'euros, et a annoncé vouloir poursuivre cette année son développement industriel avec un budget d'investissements de 146 millions d'euros.

Pour Portzamparc, il s'agit d'une "publication sans surprise", l'analyste s'attendant à des résultats en hausse car Rubis, qui achète le pétrole et le gaz en gros avant de le revendre, ne répercute pas immédiatement la baisse des prix.

"En 2016, Rubis verra l'effet en année pleine des acquisitions réalisées en 2015 alors que certains points restent à surveiller", écrit Portzamparc, évoquant les questions de la marge unitaire et des activités en Turquie et au Nigeria.

Si le groupe n'a pas donné de perspectives pour 2015 dans son communiqué, une croissance à deux chiffres a été évoquée pendant une réunion avec des analystes, écrit Oddo Securities.

Le courtier, qui souligne de très bons résultats, conserve cependant sa recommandation à "neutre" sur la valeur, estimant qu'un retour à la normale des prix des matières premières mettrait en péril les profits du groupe.

La présentation:

bit.ly/1p8azSn (Joseph Sotinel, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)