LEAD 1-Amazon se dote d'un réseau de fret aérien

mercredi 9 mars 2016 20h25
 

(Actualisé avec déclarations d'Amazon, réactions d'analystes, contexte)

9 mars (Reuters) - Amazon.com a annoncé mercredi un accord portant sur la location de 20 avions cargo 767 de Boeing , le géant américain du commerce en ligne cherchant à mettre en place son propre réseau de fret aérien pour l'aider à honorer sa promesse de livraison des colis dans un délai d'un ou deux jours aux Etats-Unis.

Ces appareils seront loués à Air Transport Services Group , avec les services logistiques associés, pour une durée allant de cinq à sept ans, a précisé ATSG.

L'accord prévoit aussi qu'Amazon pourra acquérir jusqu'à 19,9% du capital d'ATSG sur une période de cinq ans, à un prix de 9,73 dollars par action.

L'action ATSG bondit de 15,72% à 13,62 dollars vers 19h20 GMT à Wall Street après avoir pris jusqu'à 20%. Le titre Amazon recule en revanche de 0,43% à 557,85 dollars.

Amazon ne faisait pas mystère de son intention de créer son propre réseau de fret aérien afin de réduire sa dépendance à des tiers pour acheminer ses colis, ce qui permettrait aussi de réduire ses coûts.

Il dépend actuellement d'entreprises spécialisées telles qu'United Parcel Service (UPS) et FedEx pour l'essentiel de ses livraisons, pour lesquelles il a dépensé 11,5 milliards de dollars (10,45 milliards d'euros) l'an dernier.

Les retombées de la décision d'Amazon pour ces deux entreprises devraient toutefois être limitées dans un premier temps.

"C'est une décision qui va être progressivement négative pour FedEx et UPS car cela va probablement priver chacun de ces réseaux de volumes de livraisons et d'activités de fret express parmi les plus rentables", écrit John Barnes, analyste chez RBC Capital Markets, dans une note à ses clients.   Suite...