E.ON-Nouvelle perte record en 2015, 8,8 mds de dépréciations

mercredi 9 mars 2016 07h48
 

ESSEN, Allemagne, 9 mars (Reuters) - E.ON a publié pour l'exercice 2015 une perte nette record, la deuxième d'affilée, évoquant les dépréciations constituées sur ses centrales électriques déficitaires, lesquelles feront l'objet d'une cotation distincte dans le courant de l'année.

Les charges de dépréciations, essentiellement concentrées sur les centrales électriques, se montent à 8,8 milliards d'euros.

La première société allemande de service aux collectivité ("utility") a lancé le processus de scission de ses activités de production d'électricité et de négoce énergétique, qui seront cantonnées dans une nouvelle structure cotée en Bourse appelée Uniper.

La perte nette de 2015 est de sept milliards d'euros contre 3,16 milliards en 2014. Les analystes avaient anticipé une perte de 6,48 milliards d'euros.

"Nos soldes témoignent de la transformation structurelle de grande ampleur que subit notre secteur et qui continue sans relâche cette année", explique le président du directoire Johannes Teyssen dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) annuel est en baisse de 10% à 7,56 milliards d'euros, dépassant toutefois le consensus qui le donnait à 7,26 milliards.

E.ON table sur un Ebitda de six à 6,5 milliards d'euros cette année, alors que le consensus est de 6,6 milliards.

(Christoph Steitz, Wilfrid Exbrayat pour le service français)