Areva réduit ses coûts face à la baisse des cours de l'uranium

mardi 8 mars 2016 18h52
 

TORONTO, 8 mars (Reuters) - Areva se concentrera sur les réductions de coûts en raison de la chute des cours de l'uranium et envisage de supprimer 100 à 200 emplois supplémentaires cette année, a déclaré mardi à Reuters Jacques Peythieu, vice-président d'Areva Mines.

"Nous sommes très concentrés sur la réduction de nos coûts et de nos investissements pour faire face à cet période de cours bas", a-t-il dit depuis Paris, à la veille d'un congrès du secteur minier à Toronto auquel Areva participe.

Areva n'a pas l'intention d'investir dans de nouveaux projets de développement de l'uranium, a-t-il ajouté.

Le groupe a fait état le mois dernier d'une perte de deux milliards d'euros en 2015 en raison de lourdes charges liées à sa restructuration et à une nouvelle provision pour l'EPR finlandais OL3 que le groupe français espère toujours démarrer fin 2018.

Areva sera recentré sur le cycle du combustible nucléaire une fois son activité réacteurs (Areva NP) cédée à EDF.

(Rod Nickel; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)