L'UE reporte sa décision sur le glyphosate

mardi 8 mars 2016 15h03
 

BRUXELLES, 8 mars (Reuters) - L'Union européenne (UE) n'a pris aucune décision mardi quant à la prorogation de l'autorisation du glyphosate, la molécule du désherbant Roundup de Monsanto qui fait l'objet d'une controverse entre l'UE et des organismes des Nations Unies.

Des experts de l'UE étaient réunis lundi et mardi à Bruxelles pour examiner la proposition de la Commission européenne (CE) de prolonger l'autorisation du glyphosate de 15 ans, jusqu'en 2031.

Des sources de l'exécutif européen ont dit que la réunion s'était terminée sans vote et que les discussions reprendraient les 18 et 19 mai, voire avant.

La CE veut une décision dans les semaines qui viennent pour parer à un vide juridique lorsque l'autorisation en cours arrivera à expiration fin juin.

Deux sources de l'UE avaient fait savoir lundi que la réunion de cette semaine ne déboucherait sans doute sur aucune décision, la France ayant dit la semaine dernière qu'elle s'opposerait à la prorogation de l'autorisation tandis que l'Allemagne, selon des diplomates de l'UE, s'abstiendrait vraisemblablement.

Avant cette réunion, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait émis l'opinion qu'il était peu probable que le glyphosate soit cancérigène, au contraire de ce qu'affirme le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le chimiste américain Monsanto conteste les conclusions du CIRC sur le glyphosate et a saisi les tribunaux aux Etats-Unis.

Les écologistes exigent eux l'interdiction pure et simple du Roundup. "Tant que les scientifiques ne sont pas d'accord entre eux, il ne faut pas autoriser l'usage du glyphosate dans l'UE", estime Franziska Achterberg, responsable de la politique alimentaire au sein de l'organisation non-gouvernementale Greenpeace.

(Barbara Lewis, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)