March 7, 2016 / 6:59 AM / a year ago

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

5 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 7 mars (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse lundi à l'ouverture, marquant une pause après trois semaines consécutives de hausse, et ce malgré la bonne tenue de Wall Street vendredi et de nombre de places asiatiques, portées par l'annonce de chiffres de l'emploi supérieurs aux attentes aux Etats-Unis et la poursuite de la remontée des cours des matières premières, pétrole en tête.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,4% et le FTSE à Londres 0,5%.

La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 0,6%, mettant fin à une série de quatre séances de hausse consécutives, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices et de la bonne tenue du yen par rapport au dollar, évolution qui pèse sur les nombreuses valeurs exportatrices de la cote.

Mais l'indice regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique avançait de 0,45%, évoluant à un niveau pic de deux mois. Il a désormais effacé quelque 80% de ses pertes accusées depuis le début de l'année.

Les marchés actions chinois sont en légère hausse peu avant leur clôture, réagissant positivement aux annonces faites au cours du week-end par le Premier ministre Li Keqianq, disant que le pays visait une croissance d'au moins 6,5% sur les cinq prochaines années et qu'il concentrerait ses efforts sur la création de nouveaux emplois et la restructuration de son industrie.

Vendredi, Wall Street a enchaîné une quatrième session de progression d'affilée après que le nombre de créations d'emplois du mois de février s'est révélé superieur aux attentes, une statistique qui a achevé d'éloigner les craintes d'une récession de la première économie mondiale.

Celle-ci a créé 242.000 emplois non-agricoles en février selon les chiffres du département du Travail, alors que les économistes tablaient en moyenne sur un chiffre de 190.000, et le taux de chômage, à 4,9%, est resté à son plus bas niveau depuis huit ans.

En revanche, après sa forte hausse du mois de janvier, le salaire horaire moyen a accusé une baisse surprise de 0,1% en février aux Etats-Unis, une donnée qui devrait, selon les analystes financiers, inciter la Réserve fédérale à temporiser dans son cycle de hausse des taux.

Les futures sur taux d'intérêt américains n'intègrent plus qu'une seule hausse d'ici la fin de l'année et excluent quasiment toute chance de voir un resserrement intervenir lors de la réunion monétaire de ce mois-ci.

Du coup, l'indice dollar est inchangé après avoir touché plus tôt un plus bas de deux semaines.

Cela profite aux cours du pétrole, qui bénéficient également d'une amélioration des perspectives mondiales et de l'annonce, faite vendredi, d'une nouvelle baisse des puits en activité aux Etats-Unis, au plus bas depuis 2009. Le Brent, en hausse de 1,47% à 39,29 dollars, est passé pour la première fois de l'année au-dessus des 39 dollars le baril.

PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES A L'AGENDA DU 7 MARS: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT DE 07h00 Commandes à l'industrie janvier -0,3% -0,7% EZ 09h30 Indice Sentix mars 8,0 6,0

Valeurs à Suivre

* BASF. Le groupe allemand, numéro un mondial de la chimie en termes de ventes, envisage de lancer une offre de reprise sur son rival américain DuPont, qui a annoncé en décembre un projet de fusion avec Dow Chemical, rapporte Bloomberg.

* EDF. Le directeur financier du groupe Thomas Piquemal a démissionné en raison d'un désaccord sur le calendrier du projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne, a déclaré dimanche à Reuters une source proche du dossier.

* COMMERZBANK a nommé dimanche Martin Zielke au poste de président du directoire, confiant ainsi à l'actuel directeur de ses activités de banque de détail la mission de définir de nouveaux objectifs à moyen terme.

* TELECOM ITALIA. Marco Patuano, administrateur délégué de l'opérateur télécoms italien, a déclaré au quotidien Il Sole 24 Ore que personne ne lui avait demandé de céder les activités brésiliennes du groupe, démentant ainsi des informations de presse selon lesquelles Vivendi, son premier actionnaire, a fait pression dans ce sens.

* OLD MUTUAL. Le groupe anglo-sud-africain de services financiers, dont la capitalisation boursière approche neuf milliards de livres (11,4 milliards d'euros), envisage de se scinder, ce qui pourrait conduire à une bataille pour la reprise de certaines de ses activités, a rapporté Sky News samedi.

* VOLKSWAGEN. L'actuel président du directoire et le nouveau président du conseil de surveillance du constructeur ont été informés par l'ancien patron du groupe de l'utilisation d'un logiciel de trucage des émissions des moteurs diesel aux Etats-Unis deux semaines avant que Volkswagen ne dévoile l'ampleur du scandale, rapporte Bild am Sonntag, sans citer de sources.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below