Feu vert de la Concurrence portugaise à la vente de la TAP

vendredi 2 octobre 2015 19h19
 

LISBONNE, 2 octobre (Reuters) - L'autorité portugaise de la concurrence a annoncé vendredi avoir autorisé la cession de la compagnie aérienne TAP à un consortium conduit par l'homme d'affaires américano-brésilien David Neeleman.

Le consortium Atlantic Gateway a remporté en juin dernier l'appel d'offres pour la privatisation de la TAP, moyennant un paiement de 10 millions d'euros en numéraire assorti de la promesse d'injecter 388 millions de capital. Il doit également reprendre la dette de la compagnie portugaise en difficulté, qui avoisine un milliard d'euros.

"L'autorité de la concurrence a décidé de ne pas s'opposer à cette opération, étant donné qu'elle ne génère pas d'obstacles significatifs à la concurrence dans les marchés concernés", a indiqué cette institution dans un communiqué.

Au sein du consortium repreneur, David Neeleman, fondateur de la compagnie aérienne américaine JetBlue et qui dirige également la compagnie brésilienne Azul, est associé à Humberto Pedrosa, le propriétaire d'une compagnie portugaise d'autobus.

Le feu vert accordé à cette opération survient à deux jours d'élections législatives au Portugal.

L'opposition socialiste, distancée dans les sondages, était opposée à la vente de la compagnie nationale. (Sergio Goncalves; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)