Gestion-Flux de marchés baissiers au T3 - BofA

vendredi 2 octobre 2015 17h51
 

2 octobre (Reuters) - Les inquiétudes sur la croissance en
Chine et les signes de ralentissement de l'économie mondiale ont
alimenté l'aversion au risque et poussé les investisseurs à
privilégier les liquidités au troisième trimestre, sans que la
tendance s'inverse en fin de période, montre une étude
hebdomadaire sur les flux de souscription dans les fonds de
placements collectifs publiée vendredi par Bank of
America-Merrill Lynch.
    Les fonds monétaires ont engrangé 42 milliards de dollars de
souscriptions nettes sur la période de juillet à septembre,
selon cette étude qui reprend des données d'EPFR Global, une
société d'études spécialisée dans le suivi des flux de
souscription des grandes sociétés de gestion internationales.
    Dans le même temps, les fonds spécialisés sur les actions
émergentes ont subi 36 milliards de dollars de rachats nets et
ceux-ci atteint 16 milliards sur ceux dédiés à la dette
émergente. 
    Les fonds spécialisés sur les actions américaines ont
enregistré 22 milliards de sorties nettes sur la période. Elles
ont atteint 16 milliards sur les fonds en obligations à haut
rendement et sept milliards sur les obligations en catégorie
d'investissement.
    En revanche, les fonds investis en obligations du Trésor
américain ont collecté 17 milliards en trois mois tandis que les
fonds dédiés aux actions européennes ont connu 31 milliards
d'entrées nettes et ceux spécialisés sur les actions japonaises
27 milliards.
    Les tendances ne sont pas fondamentalement différentes sur
la semaine au 30 septembre, avec des sorties pour la douzième
semaine consécutive sur les fonds actions émergentes (-1,7
milliard) et pour la dixième semaine consécutive sur les fonds
spécialisés sur la dette émergente (-1,4 milliard). 
    Les sorties nettes ont atteint 3,2 milliards sur les fonds
en obligations en catégorie investissement et 300 millions sur
les fonds en obligations à haut rendement.
    Les sorties sur les fonds actions américaines se sont aussi
poursuivies, bien qu'à un rythme plus modéré, à 56 millions. 
    Les fonds actions japonaises ont subi leurs premiers rachats
nets en dix semaines (-300 millions) et les fonds actions
européennes ont enregistré 20 millions de sorties nettes sur la
semaine.
    Les fonds monétaires ont connu toutefois 22 milliards de
retraits nets sur la période tandis que les fonds spécialisés
sur les métaux précieux ont bénéficié de 200 millions de
souscriptions nettes. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):


                      Semaine au 30/09        2015
    Actions               -6,6                +6,36
    Obligataires          -7,4               +85,23
    Monétaires           -22,0               -55,79
    Matières premières     -                  +7,39
Sources : BAML, Global Investment Strategy, EPFR Global
      

 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)