Une vaste cyber-attaque expose les données de clients de T-Mobile

vendredi 2 octobre 2015 08h08
 

2 octobre (Reuters) - Experian, numéro un mondial de la gestion du risque crédit à la consommation, a fait état jeudi d'une intrusion informatique par laquelle ont été dévoilées les données personnelles d'une quinzaine de millions de personnes qui avaient sollicité des services auprès de l'opérateur de télécommunications mobiles T-Mobile US.

Le parquet du Connecticut a annoncé l'ouverture d'une instruction judiciaire sur cette affaire et Experian a dit qu'il mènerait ses propres investigations, ajoutant cependant que sa propre base de données n'avait pas été touchée.

Experian a expliqué qu'il avait découvert le vol de données de clients de T-Mobile le 15 septembre et le directeur général de T-Mobile John Legere a précisé que ces données étaient des noms, adresses, dates de naissance, numéros de sécurité sociale, de permis de conduire et de passeports.

"Il est évidemment que nous n'apprécions guère cette intrusion et nous examinerons avec le plus grand soin notre relation avec Experian", déclare John Legere dans un communiqué publié sur le site de l'opérateur télécoms, ajoutant qu'aucune information bancaire ou de crédit n'a été subtilisée. (t-mo.co/1M4FSSd)

Experian est la dernière victime en date de cyberattaques de grande ampleur qui ont abouti au vol de millions, voire de dizaines de millions, de données confidentielles. Le gouvernement américain en a fait les frais cette année, après JPMorgan Chase l'an passé et Target en 2013.

C'est également la deuxième intrusion informatique liée à Experian, la première indirectement toutefois. Experian avait acheté en 2012 une société qui avait été victime auparavant d'un vol massif de données, en l'occurrence les numéros de sécurité sociale de 200 millions d'Américains. Quatre Etats américains au moins, dont le Connecticut, avaient enquêté sur cet incident.

T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom, comptait près de 59 millions d'abonnés au 30 juin. Son action perdait 1,3% en après-Bourse.

(Jim Finkle, Avec Karen Freifeld et Arathy Nair, Wilfrid Exbrayat pour le service français)