Valls demande des "efforts" aux pilotes d'Air France

jeudi 1 octobre 2015 17h41
 

LYON, 1er octobre (Reuters) - Le Premier ministre Manuel Valls a regretté jeudi l'échec des négociations avec les syndicats de pilotes d'Air France sur le plan Perform 2020 qui vise à améliorer sa compétitivité face à la concurrence et demandé aux pilotes de "faire un effort".

"Je regrette l'échec des négociations chez Air France, mais les discussions doivent se poursuivre", a-t-il déclaré lors d'un déplacement à Lyon pour les rencontres nationales du transport public. "Air France est une compagnie nationale qui porte les couleurs de la France, qui doit faire face à des défis de compétitivité, de concurrence majeurs face aux low-costs ou aux grandes compagnies asiatiques ou du Golfe."

La compagnie française, filiale du groupe Air France-KLM , négociait notamment avec les pilotes, en particulier avec le puissant syndicat SNPL, une augmentation de leurs heures de vol sans hausse de salaire.

"Tout le monde doit faire des efforts, et bien sûr les pilotes au premier chef", a ajouté Manuel Valls. "L'Etat va toujours jouer un rôle de facilitateur et de soutien à la compagnie sur le projet qui est le sien, à condition qu'un dialogue de qualité permette de trouver les bonnes solutions."

Air France avait annoncé le 4 septembre aux représentants du personnel qu'elle risquait de devoir réduire de 10% son réseau long-courrier d'ici 2017, entraînant des suppressions de postes, dont des licenciements secs, si elle ne parvenait pas à un accord avec les navigants d'ici la fin du mois sur ce plan.

Le conseil d'administration d'Air France-KLM prévu jeudi 1er octobre, ainsi que celui d'Air France, vendredi 2 octobre, pourraient ainsi en toute logique décider de mettre en oeuvre ce "plan B" de réduction des capacités de la compagnie. (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)