La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 1 octobre 2015 19h04
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 1er octobre (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à
la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 s'est retourné en
baisse en fin de séance et a clôturé en baisse de 0,65% à
4.426,54 points.

     * Les télécoms (-1,95%) ont accusé la plus forte
baisse sectorielle en Europe, emmenées par ALTICE 
(-9,32%) dont l'endettement massif au service d'une politique
d'acquisitions très active suscite de fortes inquiétudes et
rappelle pour certains les dérives du secteur à la fin des
années 1990 et de début 2000. Altice a procédé jeudi à une
augmentation de capital de 1,61 milliard d'euros, opération
destinée à financer en partie le rachat du câblo-opérateur
américain Cablevision Systems CVC.N. 
    NUMERICABLE-SFR, filiale d'Altice, a chuté de
5,01% à 39,21 euros. 
    ORANGE (-2,4% à 13,195 euros) a fini parmi les
plus fortes baisses du CAC 40. Selon un stratégiste, le titre a 
un potentiel de hausse limité dans la mesure où les cours
actuels intègrent déjà, selon lui, l'amélioration attendue des
résultats de l'opérateur.
          
    * ENGIE a perdu 3,39% à 13,95 euros après avoir
annoncé une nouvelle révision en baisse de ses prévisions pour
2015 en raison de l'indisponibilité plus longue que prévu de
deux réacteurs nucléaires en Belgique. 
          
    * Les pétrolières (+1,33%) ont freiné la rechute du
CAC 40 en fin de séance et enregistré la meilleure performance
sectorielle en Europe, profitant comme les matériaux de base
 (+0,35%) des espoirs de nouvelles mesures en Chine pour
soutenir l'économie du pays.
    * ARCELORMITTAL (-3,84% à 4,48 euros), accuse
néanmoins la plus forte baisse du CAC 40.
    * TECHNIP (+2,95% à 43,41 euros) a signé la plus
forte hausse du CAC 40. VALLOUREC (+5,26% à 8,332
euros) et MAUREL & PROM (+4,95% à 3,475 euros) ont
signé les plus fortes hausses du SBF 120.
     
    * Les valeurs automobiles françaises tirent globalement leur
épingle du jeu malgré une légère baisse de l'indice sectoriel
européen (-0,14%). VALEO a pris 1,66%, RENAULT
 1,33%, seul PSA cédant 0,15%.
       
    * NEOPOST (-13,29% à 20,185 euros) a accusé la
plus forte baisse du SBF 120, poursuivant une dégringolade de
15,71% mercredi consécutive à l'annonce par le spécialiste du
traitement du courrier d'une forte réduction de son dividende et
de résultats semestriels jugés décevants.
Plusieurs brokers ont révisé à la baisse leur objectif de cours
sur la valeur. 
    
    * RÉMY COINTREAU a abandonné 2,23% à 57,36 euros.
UBS, qui ne décèle pas encore de point d'inflexion en Chine, a
abaissé son conseil sur le groupe de spiritueux d'"acheter" à
"neutre". 
    
    * AIR FRANCE-KLM a lâché 3,96% à 5,983 euros. Air
France a annoncé mercredi soir l'échec des négociations avec les
syndicats de pilotes sur son plan Perform 2020 et la mise en
oeuvre de son plan de restructuration. 
      
    * ELIOR (+1,64% à 17,38 euros) a annoncé jeudi
l'acquisition de l'entreprise américaine Cura Hospitality
spécialisée dans la restauration en maisons de retraite et
milieux hospitalisés. 

 (Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)