Un ex-dirigeant de Siemens plaide coupable de corruption aux USA

mercredi 30 septembre 2015 18h49
 

NEW YORK, 30 septembre (Reuters) - Un ancien cadre dirigeant de Siemens a plaidé coupable mercredi devant un tribunal américain de participation à un dossier de corruption de responsables argentins lors d'un appel d'offres public.

Le dossier porte sur un marché de cartes nationales d'identité pour l'obtention duquel Siemens est soupçonné d'avoir versé pour 100 millions de dollars de pots de vin.

Andres Truppel, ex-directeur financier de la filiale argentine du conglomérat allemand, avait été inculpé il y a quatre ans par la justice américaine dans ce dossier avec sept autres dirigeants du groupe.

Premier de tous les accusés à comparaître devant la justice des Etats-Unis, il a annoncé avoir choisi de plaider coupable de l'un des chefs d'inculpation retenus contre lui.

En 2008, Siemens avait accepté de débourser 1,3 milliard de dollars (1,16 milliard d'euros) pour clore une vaste enquête sur des soupçons de corruption ouverte aux Etats-Unis et en Allemagne.

Dans le cadre de cet accord, le groupe et sa filiale argentine ont plaidé coupable aux Etats-Unis d'infraction au "Foreign Corrupt Practices Act" (FCPA), la loi américaine réprimant la corruption, et avaient payé 449 millions de dollars d'amendes.

(Nate Raymond; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)