Cuba: Les groupes hôteliers US dans les starting-blocks

mercredi 30 septembre 2015 12h01
 

* La normalisation en cours entre Washington et La Havane attise les intérêts des chaînes hôtelières

* Le tourisme US à Cuba reste fortement encadré

* Mais une levée des restrictions pourrait multiplier par quinze le nombre de visiteurs US dans l'île

* Les groupes US ont des années de retard sur leurs concurrents canadiens et européens

par Mike Stone

NEW YORK, 30 septembre (Reuters) - L'amorce de normalisation des relations entre Washington et La Havane après un demi-siècle de guerre froide aiguise les appétits des groupes hôteliers aux Etats-Unis, impatients de remettre le pied à Cuba, destination prisée avant la révolution castriste de 1959.

A mesure que Washington assouplit les restrictions encadrant les relations commerciales avec l'île, les grands noms du secteur, comme Marriott International, Hilton Worldwide et Carlson Hospitality Group, qui dirige la chaîne des hôtels Radisson, multiplient les contacts avec des responsables du régime cubain.

"Nous sommes tous très intéressés", confirme Ted Middleton, vice-président de Hilton chargé du développement en Amérique latine. "Lorsque l'autorisation légale surviendra, nous voulons tous être prêts sur la ligne de départ", ajoute-t-il.

Washington et La Havane ont rétabli cet été leurs relations diplomatiques, et l'administration Obama a poursuivi dans la mesure de ses possibilités l'assouplissement du blocus décrété en 1962, la levée complète de l'embargo dépendant cependant du Congrès, à majorité républicaine.   Suite...