France-Le budget 2016 sous la pression d'une reprise lente

mardi 29 septembre 2015 11h20
 

* Un déficit qui baisserait légèrement

* Les effectifs de la fonction publique d'Etat repartent en hausse

* Les baisses de charges décalées d'un trimestre

par Gregory Blachier

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Le projet de budget pour 2016, le dernier de plein exercice du quinquennat de François Hollande, sera présenté mercredi dans un contexte de reprise lente qui maintient la France sous pression, avec un parti pris confirmé : moins d'impôts et de charges.

Le "cadrage macro-économique" dévoilé la semaine dernière s'est inscrit dans la ligne du programme de stabilité soumis au printemps à la Commission européenne, avec l'objectif de ramener le déficit public à 3,3% en 2016 après 3,8% espérés cette année. ( ) ( )

Selon Les Echos de mardi, le seul déficit budgétaire devrait être de 72 milliards l'an prochain, à peine moins que les 74 milliards attendus en 2015.

Hors effet de l'inflation et compte tenu des prévisions de croissance pour 2015 et 2016, ce montant, s'il est confirmé, représenterait déjà 3,3% du PIB, ce qui signifie que les efforts seront faits ailleurs : collectivités et Sécurité sociale, pour laquelle l'objectif de déficit est à 9,7 milliards.

La dette, elle, doit quasiment se stabiliser, "nettement en dessous de 100% du PIB" avant de commencer à diminuer en 2017, et sa charge pourrait être moindre que les 47,34 milliards prévus dans la loi de programmation des finances publiques, grâce aux taux d'intérêt et à l'inflation faibles.   Suite...