Comcast rachète une part majoritaire dans Universal Studios Japan

lundi 28 septembre 2015 10h19
 

OSAKA, 28 septembre (Reuters) - Le câblo-opérateur américain Comcast a annoncé lundi la prise d'une participation majoritaire dans Universal Studios Japan (USJ), un exploitant de parcs d'attraction basé à Osaka, pour 1,5 milliard de dollars (1,34 milliard d'euros).

Comcast, propriétaire du studio de cinéma Universal Studios via sa filiale NBCUniversal, précise que Goldman Sachs ainsi que les autres propriétaires actuels d'USJ resteront des actionnaires minoritaires de l'entreprise.

Avec cette transaction, la valeur d'entreprise d'USJ est de 6,2 milliards de dollars, poursuit Comcast.

USJ avait envisagé une introduction en Bourse de Tokyo mais cette opération a ensuite été remise en cause par l'imminence de la mise sur le marché de Japan Post Holdings IPO-JAPP.T et deux de ses filiales, dans le cadre de la plus importante privatisation au Japon depuis près de 30 ans.

Brian Roberts, directeur général de Comcast, a dit à des journalistes qu'une entrée en Bourse n'était pas à l'ordre du jour à ce stade, tout disant que le nouveau conseil pourrait à nouveau se pencher sur la question.

USJ avait ouvert son parc d'attraction en 2001 et a été introduit en 2007 sur le "Mothers Markets", le lieu de cotation des "start-ups" de la Bourse de Tokyo.

Le groupe espérait alors se poser en rival de Tokyo Disneyland mais le succès commercial n'a pas été au rendez-vous. Le groupe a été retiré de la cote en 2009 au vu d'un nombre de visiteurs en chute puis vendu à un consortium emmené par Goldman Sachs.

USJ connaît actuellement une période faste avec un parc, ouvert en juillet dernier, centré sur l'univers d'Harry Potter. Le groupe a connu en 2014-2015 son meilleur exercice fiscal avec 12,7 millions de visiteurs.

Ce total reste cependant très en-deçà des 31,4 millions de visiteurs revendiqués par le Disney Resort de Tokyo. (Emi Emoto, avec la contribution de Chang-Ran Kim et de Taiga Uranaka à Tokyo, Benoît Van Overstraeten pour le service français)