SYNTHESE-Volkswagen choisit un homme du sérail pour sortir de la crise

vendredi 25 septembre 2015 21h45
 

* Le patron de Porsche Matthias Müller nommé à la tête du groupe

* Volkswagen suspend des salariés, se réorganise

* Le président du conseil de surveillance parle de désastre moral

par Andreas Cremer

WOLFSBURG, Allemagne, 25 septembre (Reuters) - Volkswagen a choisi vendredi un homme du sérail, le patron de Porsche Matthias Müller, pour tenter de le sortir de la crise profonde dans laquelle le constructeur allemand est plongé en raison du scandale sur les émissions polluantes de ses moteurs diesel, qualifié de "désastre moral" par le président de son conseil de surveillance.

A l'issue d'une longue réunion de ce conseil de surveillance au siège du groupe à Wolfsburg, le premier constructeur automobile européen a annoncé que Matthias Müller, 62 ans, remplaçait Martin Winterkorn au poste de président du directoire. Ce dernier a été contraint à la démission mercredi alors que cette réunion de vendredi devait justement entériner la prolongation de son mandat.

Volkswagen a aussi annoncé la suspension d'un certain nombre de salariés soupçonnés d'être au coeur du scandale, parti des Etats-Unis, ainsi qu'une réorganisation destinée à rendre son fonctionnement moins centralisé via notamment une réduction de la taille de son directoire.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse au siège du groupe, Matthias Müller a dit que sa première priorité serait de regagner la confiance perdue par Volkswagen, qui a vu sa capitalisation boursière fondre d'un tiers de sa valeur en une semaine.

"Sous ma direction, Volkswagen fera tout son possible pour élaborer et mettre en oeuvre les règles de conformité et de gouvernance les plus strictes de tout le secteur", a-t-il dit.   Suite...