La part de Londres dans Lloyds ramenée à moins de 12%

vendredi 25 septembre 2015 09h14
 

LONDRES, 25 septembre (Reuters) - Le gouvernement britannique a annoncé vendredi qu'il avait récupéré près des trois quarts des deniers publics mobilisés lors du renflouement de 20,5 milliards de livres (28 milliards d'euros) de Lloyds Banking Group en 2008, une nouvelle cession ayant ramené la part de l'Etat à moins de 12%.

UK Financial Investments (UKFI), la structure qui gère les participations de l'Etat dans Lloyds et Royal Bank of Scotland , a ramené ses parts dans Lloyds à 11,98%, portant à 15 milliards de livres la somme totale levée et progressant un peu plus vers la privatisation intégrale de la banque en 2016.

La participation d'origine de l'Etat était de 43%. Ce dernier s'est progressivement désengagé depuis septembre 2013.

L'action de la banque gagne un peu plus de 1% en début de matinée en Bourse de Londres.

(Sinead Cruise, Wilfrid Exbrayat pour le service français)