Enquête conjointe d'une trentaine d'Etats US sur Volkswagen

jeudi 24 septembre 2015 23h17
 

NEW YORK, 24 septembre (Reuters) - Une trentaine d'Etats des Etats-Unis ont lancé jeudi une enquête groupée sur les agissements du groupe automobile allemand Volkswagen , a annoncé une porte-parole de l'Attorney General (ministre de la Justice) de l'Etat de l'Illinois.

La porte-parole de Lisa Madigan a précisé que les investigations porteraient sur les informations fournies à ses clients par le constructeur sur ses modèles diesel. VW pourra être cité à comparaître.

L'examen sera mené à deux niveaux, d'une part par les administrations chargées de la protection des consommateurs et d'autre part par celles assurant la protection de l'environnement.

Le constructeur allemand est accusé d'avoir manipulé les tests sur les émissions polluantes de ses véhicules.

Selon l'Agence fédérale de protection de l'environnement (EPA), VW a équipé ses modèles diesel Volkswagen et Audi des années 2009 à 2015 d'un logiciel permettant de contourner les tests d'émission de certains polluants atmosphériques. (voir )

Le constructeur, dont la valorisation boursière s'est effondrée, s'expose à des pénalités pouvant aller jusqu'à 18 milliards de dollars rien qu'aux Etats-Unis.

La crise s'est encore accentuée jeudi, le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, laissant entendre que les tests européens avaient aussi été faussés. (voir )

LIEN

Le POINT sur le scandale Volkswagen:

Les Etats associés à l'enquête: Alabama, Arizona, Californie, Caroline du Nord, Connecticut, Delaware, Floride, Illinois, Indiana, Iowa, Kentucky, Maine, Maryland, Michigan, Mississippi, Nebraska, Nevada, Nouveau-Mexique, New York, Oklahoma, Oregon, Pennsylvanie, Rhode Island, Tennessee, Texas, Vermont et Virginie. Le district fédéral de Washington est également concerné. (Karen Freifeld; Henri-Pierre André pour le service français)