Rome dément envisager une taxe sur les compagnies d'électricité

mardi 22 septembre 2015 11h45
 

MILAN, 22 septembre (Reuters) - Un responsable gouvernemental italien a démenti mardi des informations de presse prêtant au pouvoir l'intention de réintroduire une taxe sur les bénéfices des entreprises du secteur de l'énergie.

L'estimant non constitutionnelle, la Cour constitutionnelle avait contraint le gouvernement à renoncer à une taxe similaire en début d'année mais le journal Il Sole 24 Ore croit savoir que le sujet est de nouveau sur la table dans le cadre de la préparation du projet de budget 2016, ce qui a pesé dans la matinée sur le cours de Bourse d'Enel et d'autres valeurs du secteur de l'électricité.

L'hypothèse "n'existe pas", a affirmé à Reuters un responsable gouvernemental au fait du dossier.

Enel, la première compagnie d'électricité italienne, cède encore 2,71% à 3,88 euros vers 9h25 GMT à la Bourse de Milan, après un creux à 3,86. (Gavin Jones, Véronique Tison pour le service français)