Des têtes vont tomber chez VW après le scandale-ministre

mardi 22 septembre 2015 08h33
 

FRANCFORT, 22 septembre (Reuters) - Des têtes vont certainement tomber chez Volkswagen une fois qu'il sera établi qui chez le constructeur automobile allemand était responsable de la falsification des tests d'émission des voitures diesel du groupe aux Etats-Unis, a déclaré mardi Olaf Lies, ministre de l'Economie du Land de la Basse-Saxe.

"Je suis sûr que cela aura des conséquences pour les personnes concernées, cela ne fait même aucun doute", a déclaré à la radio Deutschlandfunk Olaf Lies, qui siège au conseil de surveillance de Volkswagen.

Il a ajouté qu'il faudrait d'abord qu'une enquête approfondie identifie les personnes impliquées dans cette affaire.

L'agence fédérale américaine de protection de l'environnement, l'EPA, a annoncé vendredi que le premier constructeur automobile d'Europe avait équipé plusieurs centaines de milliers de voitures VW et Audi d'un logiciel visant à truquer les données sur les émissions polluantes.

A la suite de ces accusations de tromperie, le titre Volkswagen a chuté de 18,6% lundi, sa plus forte baisse sur une seule séance en 78 ans d'existence. (Maria Sheahan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)