Cunliffe (BoE) n'observe aucun signe d'inflation au Royaume-Uni

lundi 21 septembre 2015 17h14
 

LONDRES, 21 septembre (Reuters) - Les pressions inflationnistes restent faibles en Grande-Bretagne mais la prochaine modification des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre devrait être une hausse, a déclaré lundi l'un des gouverneurs adjoints de l'institution, Jon Cunliffe, dans un entretien publié par The Journal, un quotidien régional.

Il a ajouté que la croissance de l'économie britannique était "plutôt bonne" et qu'elle ne résultait pas d'une envolée de l'endettement.

"On ne peut pas observer la situation économique actuelle en disant qu'il y a de fortes pressions à la hausse sur les prix", a dit Jon Cunliffe.

"Nous n'observons pas d'accumulation des pressions à la hausse sur les prix. Avant la crise, avec la baisse du chômage, on se serait attendu à observer bien plus tôt des pressions au niveau des salaires. Cela n'a pas été le cas", a-t-il ajouté.

Il a répété le discours tenu depuis plusieurs mois par la BoE selon lequel la hausse du taux directeur, actuellement fixé à 0,5%, son plus bas historique, serait probablement graduelle et limitée.

Le chef économiste de la banque centrale, Andy Haldane, a déclaré vendredi que la BoE pourrait devoir baisser son taux directeur. (Andy Bruce; Marc Angrand pour le service français)