Le FBI enquête à son tour sur le fonds malaisien 1MDB - presse

dimanche 20 septembre 2015 17h49
 

KUALA LUMPUR, 20 septembre (Reuters) - Le FBI a ouvert une enquête sur des soupçons de blanchiment touchant le fonds souverain malaisien 1MDB, écrit dimanche le Wall Street Journal, citant une source anonyme proche du dossier.

L'annonce de cette enquête intervient peu après l'arrestation de Khairuddin Abu Hassan, ex-membre du parti au pouvoir en Malaisie, avant qu'il ne prenne un vol pour New York où il comptait porter plainte contre 1MDB et exhorter les autorités américaines à examiner les soupçons de blanchiment.

Ni le Federal Bureau of Investigation (FBI) ni 1Malaysia Development Berhad (1MDB) n'ont répondu aux sollicitations de commentaires.

Le conseil de 1MDB est présidé par le Premier ministre Najib Razak. Le fonds est sujet à controverse en raison de son endettement de plus de 11 milliards de dollars et d'une mauvaise gestion financière présumée.

Plusieurs enquêtes internationales ont déjà été ouvertes dans la mesure où le scandale entourant le fonds va en s'amplifiant. Les autorités suisses ont ainsi annoncé ce mois-ci qu'elles avaient gelé des fonds déposés dans des banques suisses dans le cadre de l'une de ces enquêtes. Les autorités de Hong Kong examinent pareillement une plainte liée à 1MDB.

Le WSJ avait écrit en juillet que des enquêteurs avaient déterminé que près de 700 millions de dollars du fonds avaient été transférés sur le compte bancaire personnel de Najib Razak. Ce dernier a démenti avoir prélevé de l'argent du fonds ou d'ailleurs à des fins d'enrichissement personnel. L'organisme anti-corruption de Malaisie a qualifié les fonds en question de donation.

Fait sans précédent, Najib Razak est vivement critiqué au sein de son propre parti, en particulier par l'ex-Premier ministre Mahathir Mohamad qui réclame sa démission.

Des manifestations anti et pro-gouvernementales ont eu lieu ces dernières semaines, soulevant quelques inquiétudes quant à la stabilité politique du pays. (Praveen Menon; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Henri-Pierre André)