La Grande-Bretagne, pays à faible productivité au sein du G7-ONS

vendredi 18 septembre 2015 13h16
 

LONDRES, 18 septembre (Reuters) - La productivité de la Grande-Bretagne a été en 2014 nettement inférieure à celle de ses homologues du G7, de 20% en moyenne, soit l'écart le plus important jamais enregistré depuis le début de ce comparatif en 1991, montrent vendredi les données diffusées par l'office national de la statistique (ONS).

Mesurée en production par heure travaillée, la productivité de la Grande-Bretagne a été inférieure de 33% à celle de l'Allemagne et de 32% à celles de la France et des Etats-Unis, les trois pays les plus performants.

Le seul pays où la productivité a été inférieure est le Japon.

Mesurée en production par travailleur, l'écart entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis n'a jamais été aussi élevé depuis 1990, avec une productivité britannique inférieure de 41%.

L'écart est de 16% avec la France, deuxième pays le plus performant selon ce critère.

Ces données illustrent un problème persistant pour le gouvernement britannique.

Howard Archer, économiste chez IHS Global Insight, souligne que la productivité britannique est freinée depuis la crise financière de 2008 par la création de nombreux emplois peu qualifiés et faiblement rémunérés.

Le ministre des Finances, George Osborne, s'est engagé en juillet à prendre des mesures d'incitation aux investissements de long terme dans les infrastructures de la part du secteur privé afin d'augmenter la productivité, qui détermine elle-même l'évolution du niveau de vie global d'un pays. (Ana Nicolaci da Costa; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)