Feu vert de l'UE au rachat du fabricant de puces Freescale par NXP

jeudi 17 septembre 2015 19h00
 

BRUXELLES, 17 septembre (Reuters) - Les autorités européennes de la concurrence ont approuvé jeudi le rachat par NXP de son rival américain Freescale pour un montant de 11,8 milliards de dollars (10,44 milliards d'euros), le fabricant néerlandais de semi-conducteurs ayant accepté de se séparer de son activité de transistor de puissance radiofréquences.

La Commission européenne craignait qu'en l'absence de cession dans ce domaine, la concurrence ne soit affaiblie au point de "conduire à une augmentation des prix et à un moindre choix pour les clients".

Les transistors de puissance, qui amplifient la puissance des signaux radiofréquences, sont principalement utilisés dans les stations de base pour télécommunications mobiles (3G, 4G, LTE), ainsi que dans le matériel de radiotélédiffusion, les fours à micro-ondes, la radio-téléphonie mobile et les équipements de contrôle du trafic aérien, précise l'exécutif européen.

Le rapprochement des deux groupes, qui affichent une capitalisation boursière cumulée de plus de 40 milliards de dollars (35,8 milliards d'euros), formera un nouveau numéro un mondial des puces pour les secteurs de l'automobile et de l'industrie. (Foo Yun Chee; Bertrand Boucey pour le service français)