CASA-Toujours pas de visibilité sur la réorganisation, dit le DG

mercredi 16 septembre 2015 15h08
 

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Crédit agricole S.A. n'a toujours pas de visibilité sur le calendrier de la réorganisation de ses liens avec les caisses régionales, a déclaré jeudi son directeur général lors d'une conférence avec des investisseurs.

Dans une présentation publiée sur le site internet du groupe bancaire, Philippe Brassac a estimé que le projet de réorganisation de l'organe central (ROC) restait "pertinent" mais qu'il ne pourrait pas être mis en oeuvre dans un "délai raisonnable" eu égard aux contraintes réglementaires et fiscales.

La direction de la banque verte avait déçu les marchés lors de la présentation de ses résultats semestriels le 4 août dernier, quand elle avait annoncé qu'en raison de "contraintes non levées" avec la Banque centrale européenne (BCE), aucune opération n'était pour l'heure envisageable.

L'action avait dévissé en Bourse alors que certains investisseurs s'attendaient à ce que les actionnaires minoritaires reçoivent une indemnisation en échange du transfert de l'organe central, logé dans Crédit agricole S.A., vers les caisses régionales.

Alors que la BCE a pris depuis novembre 2014 en charge la supervision des plus grandes banques européennes, de nombreux établissements financiers, notamment les mutualistes, sont sous pression pour simplifier leur structure sur fond de durcissement de l'environnement réglementaire.

Dans le cas du Crédit agricole, la lecture de sa gouvernance est difficile du fait des relations croisées qu'entretiennent les 39 caisses régionales et l'entité cotée Crédit agricole S.A., qui regroupe notamment la banque de financement et d'investissement et des filiales comme LCL.

En poste depuis le 20 mai, Philippe Brassac a déjà engagé une réorganisation opérationnelle de CASA autour de sept grands pôles mais souhaite aussi simplifier la structure du groupe.

"L'idée: créer une structure au niveau du groupe Crédit agricole qui fusionnerait SAS Rue La Boétie (holding où est logée la participation de 56,5% des caisses régionales dans CASA), l'organe central de Crédit agricole SA et la FNCA (Fédération nationale du Crédit agricole)", peut-on lire dans la présentation de Philippe Brassac.

La présentation de CASA:

bit.ly/1MrDcn5 (Julien Ponthus, édité par Matthieu Protard)