France-Macron souhaite que Bpifrance intervienne en "retournement"

mardi 15 septembre 2015 16h57
 

PARIS, 15 septembre (Reuters) - Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a estimé mardi que Bpifrance devait se lancer dans le financement du "retournement" d'entreprises en difficulté et plaidé pour une généralisation des fonds régionaux spécialisés dans cette activité, qui allieraient capitaux publics et privés.

"Il faut continuer à réfléchir à ce qu'on puisse avoir, dans des secteurs identifiés, la capacité à intervenir en retournement", a-t-il dit devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la Banque publique d'investissement.

"Ce n'est pas aujourd'hui dans la doctrine d'intervention de la BPI, c'est plus consommateur en fonds propres mais c'est un levier d'intervention complémentaire de l'ensemble de la panoplie de la BPI et dont on voit la nécessité dans certains secteurs ou certains territoires", a ajouté le ministre.

Depuis sa création il y a deux ans, Bpifrance a exprimé des réticences à l'idée de se lancer dans ce genre d'activité très risquée et coûteuse en fonds propres, même si l'établissement s'est dit prêt à gérer des fonds spécialisés pour le compte de l'Etat s'il le lui demandait.

Emmanuel Macron a souligné que l'Etat disposait aujourd'hui des deux outils pour accompagner les retournements d'entreprises, le FDES (Fonds de développement économique et social), que son prédécesseur Arnaud Montebourg a réactivé en 2013, et le dispositif Aide à la réindustrialisation (ARI) qui s'inscrit dans le programme des investissements d'avenir.

Mais il a estimé qu'il fallait aller plus loin et évoqué la généralisation de deux "expériences qui fonctionnent" en matière de fonds de retournement menées aujourd'hui en régions Rhône-Alpes et Franche-Comté.

"Nous travaillons à avoir un fonds de retournement avec une structure public-privé. L'idée serait un 49% région-Etat-BPI et et 51% privé avec des équipes compétentes (...) pour avoir ce bras armé parce qu'on en a besoin", a-t-il indiqué. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)