LEAD 1-La Chine accroît encore ses dépenses publiques, +26% en août

mardi 15 septembre 2015 09h07
 

(Actualisé avec précisions, commentaire, contexte)

PÉKIN, 15 septembre (Reuters) - Les dépenses publiques chinoises ont augmenté de 25,9% le mois dernier par rapport à août 2014, a annoncé mardi le ministère des Finances, reflétant la volonté de Pékin de relancer la croissance et de convaincre les responsables locaux de dépenser davantage.

Les indicateurs du mois d'août publiés dimanche ont montré que la deuxième économie mondiale avait encore perdu de son dynamisme cet été, ce qui renforce la pression pour ajouter de nouvelles mesures au vaste programme de soutien déjà en place.

Les dépenses publiques ont ainsi atteint 1.280 milliards de yuans (178 milliards d'euros) au total en août, leur plus forte hausse depuis celle de 33% annoncée pour le mois d'avril.

Sur les huit premiers mois de l'année, ces dépenses ont progressé de 14,8% par rapport à la même période de 2014, pour atteindre plus de 10.000 milliards de yuans.

La baisse des taux d'intérêt ayant moins d'impact sur l'activité économique que par le passé, Pékin accroît ses dépenses pour stimuler la croissance et en même temps lutter contre des pressions déflationnistes de plus en plus fortes.

"Les hauts dirigeants chinois ont donné leur feu vert à une relance de l'économie via une politique budgétaire favorable et une politique d'assouplissement monétaire et nous nous attendons à ce que le rythme de croissance de l'investissement rebondisse bientôt", écrivent les économistes d'OCBC dans une note.

Néanmoins, certains économistes estiment que l'objectif du gouvernement d'une croissance de 7% pourrait ne pas être atteint tandis que d'autres craignent que la croissance effective en Chine ne soit déjà nettement inférieure aux chiffres officiels.

Dans la santé et l'éducation, les dépenses ont respectivement augmenté de 19,5 et 15,8% entre janvier et août. La hausse est de 22,7% dans le domaine des énergies propres et de 21,7% pour l'emploi et la sécurité sociale.   Suite...