Hongrie-Orban installe des renforts de police à la frontière

lundi 14 septembre 2015 12h56
 

BUDAPEST, 14 septembre (Reuters) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a installé lundi dans leurs fonctions 868 policiers chargés de renforcer les unités déployées à la frontière avec la Serbie, qu'un nombre record de migrants et réfugiés franchissent chaque jour.

"Les nouvelles règles qui prendront effet demain (mardi) renforceront la protection des frontières hongroises", leur a-t-il dit en référence à la nouvelle législation adoptée au début du mois par le parlement et qui prévoit notamment des peines de prison en cas de franchissement illégal de la frontière.

"Vous serez confrontés à des gens qui ont été trompés. Vous serez confrontés à de la colère et à des agressions", a-t-il poursuivi, leur demandant d'agir avec humanité mais de faire appliquer la loi "avec intransigeance".

Dimanche, la police a intercepté quelque 5.800 personnes à la frontière. Depuis le début de l'année, 191.702 personnes ont été interpellées après être entrés illégalement sur le territoire hongrois.

Pour les migrants et réfugiés, la Hongrie est avec l'Italie et la Grèce l'un des trois principaux pays d'accès à l'espace européen.

A compter de mardi, les autorités hongroises recueilleront et examineront les demandes d'asile à la frontière avec la Serbie. Les demandeurs d'asile seront ensuite transférés par car dans des centres d'accueil répartis sur le territoire. Ceux qui refuseront de coopérer seront retenus à la frontière. Ceux qui rentreront illégalement seront passibles de prison. (Gergely Szakacs et Sandor Peto; Henri-Pierre André pour le service français)