GRAPHES-Les banques centrales sous l'influence du PPI chinois

lundi 14 septembre 2015 09h27
 

* BoJ, Fed et BCE face à la pression déflationniste chinoise:

* bit.ly/1NyxQ9T

14 septembre (Reuters) - La pression déflationniste chinoise s'accentue entravant les efforts de la Banque du Japon (BoJ), de la Réserve fédérale américaine (Fed) comme de la Banque centrale européenne (BCE) pour se rapprocher de leurs objectifs d'une inflation de 2% l'an.

La Chine a confirmé son statut d'exportateur de déflation dans le reste du monde avec l'accélération inattendue de la baisse de ses prix à la production en août.

Le pays, qui a contribué à une décennie de grande modération des prix du milieu des années 90 jusqu'à la mi-2007 grâce à ses bas coûts de main d'oeuvre, menace désormais le reste du monde de déflation, exerçant une pression généralisée à la baisse des prix sous le double effet du ralentissement de sa croissance et d'excédents de capacité de production hérités d'une longue phase de surinvestissement.

Graphique sur l'évolution des prix à la production en Chine et de l'inflation core (hors prix alimentaires et de l'énergie) décalée de 12 mois aux Etats-Unis, en zone euro et au Japon :

bit.ly/1NyxQ9T

La pression chinoise à la baisse des prix plaide pour le maintien de politiques monétaires très accommodantes aussi bien par la BoJ dont le comité de politique monétaire rendra sa décision mardi à l'issue d'une réunion de deux jours, que par la Fed dont le verdict sur un possible relèvement des taux directeurs après plus de six ans à un niveau proche de zéro sera connu jeudi que par la BCE qui a ouvert la voie, au début du mois, à un renforcement de son programme de rachats d'actifs en cours.   Suite...