GB-Un membre de la BoE veut une hausse de taux "assez vite"

dimanche 13 septembre 2015 18h11
 

LONDRES, 13 septembre (Reuters) - La hausse des salaires au Royaume-Uni justifie de relever les taux d'intérêt "assez vite", affirme Martin Weale, membre du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, dans une tribune publiée dimanche par le journal Scotland on Sunday.

"La croissance des salaires et le renforcement du marché du travail font que l'inflation devrait dépasser l'objectif (de la BoE) d'ici deux ou trois ans", estime Martin Weale.

"La politique monétaire doit être fixée en référence à cela plutôt que d'être basée sur le niveau actuel de l'inflation. En conséquence, il me semble probable que le taux de base devra être relevé assez vite".

En augmentant son taux directeur pour la première fois depuis la crise financière, la BoE se donnera de surcroît une marge pour le réduire de nouveau en cas de difficultés futures, ajoute-t-il.

Au sein du comité de politique monétaire, Martin Weale avait voté avec Ian McCafferty en faveur d'une hausse de taux fin 2014 avant de changer d'avis avec la chute des cours du pétrole qui a ramené l'inflation britannique sous zéro. Lors des réunions monétaires d'août et de septembre, Ian McCafferty a été la seule voix dissidente au sein de l'instance qui fixe les taux d'intérêt mais les économistes pensent que Martin Weale le rejoindra de nouveau avant la fin de l'année.

Une autre responsable du comité de politique monétaire, Kristin Forbes, a dit vendredi qu'une hausse de taux arriverait "plutôt tôt que tard".

Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, avait déclaré fin août que la reprise économique poserait "vers le tournant de l'année" la question de lancer le processus d'une "normalisation graduelle" de la politique monétaire.

Le taux de base est actuellement à 0,5%, son plus bas historique. (William Schomberg, Véronique Tison pour le service français)