LEAD 1-France-Les salariés de Smart votent pour le retour aux 39 heures

vendredi 11 septembre 2015 18h50
 

(Actualisé avec contexte, syndicats)

STRASBOURG, 11 septembre (Reuters) - Les travailleurs de Smart, la filiale du groupe allemand Daimler installée à Hambach en Moselle, ont voté vendredi pour le retour aux 39 heures de travail hebdomadaires en échange d'une pérennisation de l'emploi pendant cinq ans, a annoncé le directeur des ressources humaines, Philippe Steyer.

Les 800 salariés ont ainsi désavoué lors de ce vote indicatif trois des quatre syndicats de l'usine, qui sont opposés à cette proposition de la direction.

La participation s'est élevée à plus de 93%, a dit Philippe Streyer.

"Sur les 93%, 56% se sont prononcés en faveur du pacte 2020", a-t-il ajouté. "La direction de Smart France se félicite de ces résultats."

Ce vote n'a toutefois qu'une valeur indicative, seuls les syndicats étant susceptibles de signer un accord, sous réserve que les signataires représentent au moins 30% des salariés aux élections professionnelles.

La filiale du groupe allemand Daimler propose aux salariés une augmentation de 12% de la durée du travail, qui passerait de 35 à 39 heures hebdomadaires jusqu'en 2020, en échange d'une augmentation du salaire de base de 6%, soit 120 euros brut par mois, et d'une prime de 1.000 euros versée en deux fois.

La direction s'engage, en contrepartie, à ne procéder à aucune suppression d'emploi durant la durée de l'accord.

Un éventuel accord chez Smart concernerait inévitablement les 800 salariés des équipementiers installés sur le site.   Suite...