L'Italie prévoit davantage de déficit et de dette pour 2016-sces

vendredi 11 septembre 2015 15h45
 

ROME, 11 septembre (Reuters) - L'Italie va revoir à la hausse ses prévisions de déficit budgétaire et de dette publique dans son budget 2016 malgré des prévisions de croissance plus optimistes, ont déclaré vendredi à Reuters plusieurs sources gouvernementales.

Le projet de budget qui sera présenté d'ici au 20 septembre fixe un objectif de déficit budgétaire d'au moins 2% de produit intérieur brut (PIB) contre 1,8% prévu précédemment, selon une source.

L'objectif de dette publique pour l'an prochain sera également revu à la hausse par rapport à la cible actuelle de 130,9% de PIB tout en restant légèrement inférieur à la prévision 2015, de 132,5% de PIB, a ajouté la source.

La prévision de croissance pour cette année passera à 0,9% de PIB contre 0,7% précédemment après une série d'indicateurs meilleurs que prévu sur les six premiers mois de l'année, ont dit les sources.

L'objectif de croissance pour 2016 sera également revu à la hausse, à environ 1,6% au lieu de 1,4%, ajoutent les sources, qui invitent à la prudence en faisant valoir que ces prévisions ne sont pas définitives.

L'Italie, a émergé cette année de trois ans de récession avec une croissance de 0,4% au premier trimestre et de 0,3% au deuxième.

Le président du Conseil, Matteo Renzi, s'est félicité du chiffre du PIB ainsi que de la baisse du chômage, y voyant les effets des réformes mises en oeuvre depuis son arrivée au pouvoir.

Il devrait désormais s'efforcer de convaincre Bruxelles de la nécessité de disposer de marges de manoeuvre budgétaires accrues pour conforter la reprise, via notamment des allégements d'impôts.

(Giuseppe Fonte et Gavin Jones; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)