LEAD 2-La Hongrie vers l'"état de crise" face aux arrivées de migrants

jeudi 10 septembre 2015 16h55
 

* La "barrière" à la frontière serbe sera achevée début octobre

* L'Autriche suspend ses liaisons ferroviaires, saturées

* 4.000 personnes ont franchi dans la matinée la frontière autrichienne (Actualisé avec détails, contexte)

par Sandor Peto

BUDAPEST, 10 septembre (Reuters) - La Hongrie pourrait se déclarer en "état de crise en raison d'une immigration massive" tandis que l'Autriche a dû temporairement suspendre les liaisons ferroviaires transfrontalières, débordées par de nouvelles arrivées de réfugiés et de migrants.

Dans la matinée, près de 4.000 personnes ont franchi à pied la frontière entre les deux pays et la police autrichienne s'attend à de nouvelles arrivées dans une région aux capacités d'hébergement déjà saturées.

En Hongrie, porte d'entrée dans l'espace communautaire européen via les Balkans, le ministère de l'Intérieur a proposé l'instauration d'un "état de crise". Selon le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban, cette proposition sera examinée mardi prochain en conseil des ministres.

Janos Lazar a ajouté que cette mesure entrait dans le cadre de la nouvelle législation adoptée la semaine passée qui vise à renforcer les contrôles sur l'arrivée de migrants. Elle prévoit notamment que le franchissement de la barrière actuellement en construction à la frontière avec la Serbie, dans le sud du pays, constitue une infraction pénale passible de la prison.

La construction de cette barrière de 3,5 mètres de haut, le long des 175 km de frontière avec la Serbie, pourrait être achevée début octobre avec plusieurs semaines d'avance, a ajouté Janos Lazar. "Cette barrière de 3,5 à 4 mètres de haut est destinée à protéger efficacement le pays, en particulier si des policiers patrouillent de l'autre côté", a-t-il affirmé.   Suite...